L'histoire du château

Blason du château de l'IsletteQuelques étapes…

1295 : l’Islette, fief dépendant de l’Île-Bouchard, appartenait à Jean Pannetier, Bailli de Touraine.

Puis la famille de Maillé posséda le domaine pendant trois siècles, de 1350 à 1650.

C’est à René de Maillé que l’ont doit la construction du château actuel, achevé vers 1530.

Il passa ensuite dans les familles Tiercelin d’Appelvoisin et Barjot de Roncée.

De Rivarennes, en juillet 1769, Beaumarchais écrivait à sa femme : « A travers les arbres dans le lointain, je vois le cours tortueux de l’Indre et un château antique flanqué de tourelles qui appartient à ma voisine Mme de Roncée ».

A l’époque de la Révolution, le château appartenait à Charles Tiercelin d’Apelvoisin, député aux Etats généraux de 1789 et qui mourut sur l’échafaud en 1793.

Vendu sous le Premier Empire, plusieurs propriétaires se succédèrent au XIXe siècle.

Vers 1890, Camille Claudel et Rodin séjournèrent à plusieurs reprises au château de l’Islette.

L’Islette fût classé Monument Historique par arrêté du 15 novembre 1946.

Au milieu des années 60, le château fit l'objet, par Pierre et Madeleine Michaud, parents les actuels propriétaires, d'une importante campagne de restauration.

2010 : ouverture au public.

2012 : restauration des décors peints de la chapelle.